• « Les jeunes ont le talent de leur propre expérience »

    Le projet "Talents Croisés" invite les élèves du secondaire à plonger au cœur d’une "vraie" création théâtrale, en compagnie des artistes qui la portent. Ensemble, ils explorent les thématiques du spectacle et ses méthodes créatives, par la pratique. Résultat, les talents se croisent et se font la courte échelle ! "Les jeunes apportent un regard précieux aux artistes. Et les artistes font vivre une expérience inédite aux jeunes", résume Giuseppe Lonobile, d’IThAC. On s’est glissé dans l’aventure, pour y écouter tous les partenaires : enseignants, animateurs, artistes et, bien sûr, jeunes gens – les principaux intéressés. "C’est le genre d’initiative qui nous aide dans le passage de l’adolescence vers le jeune adulte", confie Basile, 18 ans. "Je ne me vois pas comédien plus tard, mais ça nous a transformés."

     

    Lire la suite

  • TOUT.E.S DEBOUT

    Comment dire... ? Guider les ados dans la prise de parole en public

    Avec Camille Husson
    Les 10 et 11 septembre 2022 à Namur, en partenariat avec le Delta
    A destination des enseignant.e.s et des animateur.trice.s

    IMG 8504 Copie


     

     

    Lire la suite

  • « Avec Taktik Critik, on a découvert un autre monde scolaire »

    Le verre d eau

    Et si la vision d’un spectacle devenait un moteur de créativité plastique et numérique pour les ados ? C’est le pari de « Taktik Critik ». Ce tout nouveau projet d’IThAC a fait des étincelles, de janvier à mai, avec les élèves de 5e année de l’Athénée Paul Delvaux, à Ottignies.

     

    « D’habitude, pour être honnête, les cours de français nous semblent un peu longs. On écoute, on sait qu’on devra lire des livres. Ici, c’était plus joyeux, plus fluide ! ». Guillaume, à la fois tout sourire et tout sérieux, lance son bilan. Et c’est toute une classe qui opine du bonnet. « Avec Taktik Critik, on a découvert un autre monde scolaire. C’était génial de vivre un projet comme ça à l’école, on s’est sentis écoutés et comme libérés », confirme Florian.

    Tout à la fois projet d’éducation aux médias, exercice d’écriture critique et exploration créative, Taktik Critik incarne la volonté d’IThAC d’être un pont entre deux mondes, le théâtre professionnel et la jeunesse. Et si la vision d’un spectacle devenait un moteur de créativité plastique et numérique pour les ados ? Premiers de cordée de ce tout nouveau projet, les élèves de 5e B de l’Athénée Royal Paul Delvaux, à Ottignies, ont mouillé leur chemise, avec le soutien passionné de leur professeur Natacha Georges. En quelques mois, ils se sont transformés tour à tour en critiques de théâtre, journalistes, plasticiens et réalisateurs de capsules vidéo. Au cœur de tout ce cyclone créatif, un spectacle, « Les yeux rouges », adapté du roman éponyme de Myriam Leroy, et son thème qui ne les a pas laissés de marbre : le cyberharcèlement.

    Ouvrir l’œil

    Comment rendre compte de ce qu’on a vécu face à un spectacle ? Comment mettre des mots objectifs sur des sensations fatalement subjectives ? « Taktik Critik », c’est d’abord l’envie d’« ouvrir l’œil » et de prendre confiance dans son analyse, ainsi qu’y invite Laurent Ancion, journaliste culturel. « Cette première étape réside sur la compréhension de ses ressentis, et sur le plaisir à trouver les mots pour les dire », explique-t-il. Tous critiques ? Bien sûr – et même tous artistes, puisque la deuxième étape du projet était une carte blanche : comment les élèves peuvent-ils à leur tour prendre la plume, les pinceaux, les ciseaux (ou tout autre chose) pour créer une œuvre libre qui s’inspire des « Yeux rouges » ? Hautement productif, le groupe a donné corps et images à la violence du harcèlement, par des œuvres sensibles et dénonciatrices. Le chic ? La classe a alors rencontré Myriam Leroy à la Bibliothèque de Louvain-la-Neuve, pour partager ses questions journalistiques et la faire vibrer au fil du partage créatif. « Tout votre travail m’a énormément touchée », leur dit l’autrice des « Yeux rouges », ce matin-là. « J’ai rarement vu une telle implication dans une rencontre ! » Une impression visiblement mutuelle : « On sortait de l’école, on a pu passer près de deux heures avec l’autrice, échanger pour de vrai. C’est une activité qu’on n’oubliera pas », commente Clémence.

    Myriam Leroy Bibliothèque de Louvain La Neuve

    L’envolée la plus libre restait à venir : pour le troisième et ultime volet de l’aventure, tous les élèves étaient invités à réaliser une capsule vidéo, en explorant d’abord les bases du langage des plans et du montage avec Gaëtan D’Agostino et Giuseppe Lonobile, puis en développant un travail autonome en groupes. Un processus dont les ados se sont pleinement saisis. Court-métrage, vidéo-poème, exploration par le symbole : toutes les capsules ont touché au cœur – du sujet et des spectateurs. « L’expérience nous a donné envie d’aller voir plus loin dans l’audiovisuel », note Martin, qui a réalisé deux courts-métrages en quelques semaines. « On a reçu des conseils, mais toujours dans le sens de notre idée, pour nous pousser vers le haut. C’est hyper encourageant comme projet ! », embraye Raphaël.

    Boosteur de maturité

    « J’ai observé le groupe et l’expérience a vraiment boosté votre maturité », observe Natacha Georges, leur professeur. « Vous avez été privés de contacts pendant plusieurs mois, les travaux de groupe n’étaient plus possibles. Des carences ont été comblées ! Et vous avez créé une cohésion que je ne retrouve pas encore dans mes autres classes. » Pour l’enseignante, le secret de Taktik Critik, c’est le temps : « Travailler sur plusieurs mois permet à chacun de s’approprier le projet, de découvrir sa façon d’y plonger. Il existe des projets scolaires « clé sur porte ». Ici, il y a un cadre, des étapes, mais l’expression du jeune reste au centre. L’estime de soi augmente avec ce sentiment d’être à la fois libre et accompagné, puis de voir aboutir une forme artistique dont on ne se sentait pas nécessairement capable au départ. C’est inestimable ! »

    Selon l’enseignante, cet « autre monde scolaire », pour reprendre l’expression de Florian, recoupe pleinement les très sérieux référentiels de compétences : « Je suis à fond dans mon travail de prof de français, je ne peux pas être plus dans mon programme », s’exclame Natacha, qui détaille : « Produire une opinion à l’écrit (c’est l’unité d’enseignement 3) et à l’oral (unité 4), prolonger une œuvre (unité 5), rendre compte de sa rencontre avec une œuvre culturelle (unité 6),… En Rhéto, le groupe retombera sur ces compétences, qu’ils auront exploré par l’action ! » Sans compter les compétences transversales, comme gérer son temps, son organisation et un projet, relève encore la pédagogue.

    Et ce qui compte le plus, c’est l’énergie incroyablement positive qui semble nimber le groupe, après cinq mois d’aventure, à l’heure des bilans. « J’ai l’impression que tout le projet se base en fait sur l’écoute », analyse Aline. « On se mettait souvent en cercle pour échanger, on a construit les choses ensemble. Taktik Critik laisse la parole aux jeunes, à notre imagination. Je crois que c’est pour ça qu’on a tous adoré. »

    « Taktik Critik » est un projet mené en 2022 par IThAC avec le soutien de la Cellule Culture-Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Consultez ci-dessous une petite galerie photos!

     

     

    Rencontre avec Myriam Leroy à la Biblitothèque de Louvain-la-Neuve :

     

    Vidéogramme des vidéos :

    "Le verre d'eau"

     

    "Seul"

     

    "A la base, elle allait bien"

     

    "En apnée"

     

     

     

     

    Lire la suite

Back to Top